Les asso­cia­tions pro­fes­sion­nelles de magis­trats dont l’AFMI ont refu­sé de par­ti­ci­per à un « temps d’échanges » pro­po­sé à la hâte par le ministre de la jus­tice en réponse à la tri­bune dite « mani­feste des 3000 » parues dans la presse.

Retrouvez l’in­té­gra­li­té du texte publié par les asso­cia­tions.